16 mai 2008

Entre deux murs...

Entre deux murs existants, dans un espace de 2,4mètres, quatre étages, quatre fonctions différentes, oui, il s’agit bel et bien d’une maison contemporaine. Transparente et à la fois conviviale, on peut travailler au rez-de-chaussée, manger au premier étage, dormir au deuxième, contempler la vue au dernier et garder la forme en utilisant les escaliers…

Pour plus d'informations et de photos voir: ici.
La photo: © Luc Roymans

5 commentaires:

François a dit…

A voir dans la même logique la maison Saint-Cyr de Gustave Strauven à Bruxelles. Début du XXème, Style baroque et à peine quelques mètres de largeur,un bijou à ne pas négliger quand on visite la ville.

Sipane a dit…

Merci, j'ajoute le lien correspondant à la maison dont tu parles:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gustave_Strauven

Fabien B. a dit…

l'exces du décor de cette maison art nouveau-baroque donne un intéressent contrepoint au minimalisme de la maison "sculpt-it"... Ces maisons sculptures sont une très intéressente réflexion sur les etits espaces et la façon de les amménager, mais ne sont pas forcément les plus faciles à vivre.

J'avais vu dans le même esprit l'exemple d'une maison construite par un archi japonais sur l'espace d'une place de parking (5m x 2,5m)... impossible de remettre la main dessus. Si au Japon on est perpétuellement confronté au probleme de place, en France ou en Europe (ou a Dubai ^^) la question semble se poser quand meme moins.

Sipane a dit…

Au Japon on est bien obligé d'équiper ces espaces. mais c'est une question qui se pose ailleurs aussi:-) même si on a du mal à le croire tout simplement parceque la morphologie de la ville a laissé ces petits espaces vides et il vaut mieux (si on a la possibilité) les équiper que les laisser sous forme d'impasses ou des endroits sans utilisation.

Pour la maison "Saint-Cyr" (dont parle François), effectivement c'est un exemple un peu surchargé face au minimalisme de la "Sculpt-it" mais c'est une intéressante comparaison.

Anonyme a dit…

Intéressant ce bâtiment, espace au sol restreint, couleurs chatoyantes, intégration réussie, esthétiquement très sympa,… mais pour rien au monde j'y habiterais,… à moins que d'ici là je ne devienne exhibitionniste ;)
Sinon dans le même état d’esprit (pour l’espace), il y a un grand nombre de bâtiments art-nouveau très « fins » sur la côte picarde, plus particulièrement à Mers-les-Bains.
niko