19 avr. 2007

Eco tower!

L'endroit des "Trois-Cultures", situé dans la région de Tlateloco à Mexico, est un endroit avec une grande histoire. D'un côté, nous trouvons la base d'une pyramide aztèque avec le temple de Santiago, d'autre part, des bâtiments modernes du ministère d'affaires étrangères...


Le but du projet est de faire un musée dans une tour écologique qui symbolise un paysage vertical contemporain...
Pour l'architecte qui l'a conçu c'est un défi à la pesanteur et une libérté trouvée...

Pour plus d'information sur ce projet voir le site de l'architecte: Vincent Callebaut.

7 commentaires:

van acker a dit…

Tu avais déjà évoqué Vincent Callebaut avec son projet de bâtiments ovoïdes près de Genoble (?) si ma mémoire est bonne. C'est bien, ça permet de mémoriser. Je trouve que ce projet de tour musée s'intègre assez bien dans le paysage. Traditionnellement, la présentation "muséale" s'accommode plutôt de l'horizontalité (peut-être pour éviter toute connotation progressiste ?). Wright a proposé la spirale alors pourquoi pas l'ascension par décrochements...

Sipane a dit…

Ta mémoire est très bonne, effectivement j'avais évoqué ce jeune architecte qui a pas mal de projets révolutionnaires...

Anonyme a dit…

Bonjour les blogeurs. Je suis l'auteur de ce projet. Vous pouvez, si vous êtes intéressés de découvrir l'ensemble de mes travaux, vous procurer dans toute les bonnes librairies la monographie suivante consacrée à mes projets :

http://vincent.callebaut.org/projets-groupe-pub.html

Vincent Callebaut Architecte

Sipane a dit…

Merci beaucoup pour le commentaire et le lien.
Personellement, je suis très intéréssée par ces projets, j'éspère que les autres architectes le sont aussi...

MyNight a dit…

Personnellement, je trouve que les projets de ce jeune architecte Vincent Callebaut sont sans concession, mais que ses études sont extrêmement intéressantes. Je trouve que l'intégration de ses projets dans le paysage font avancer la problématique. Je me souviens par exemple d'un projet particulièrement dément, Landscript, Geneva 2020, qui m'avait particulièrement marqué.
Concernant ECO-MIC, il fallait oser intégrer une structure verticale et très contemporaine dans une aire archéologique. Ceci dit, là où des projets mal conçus pourraient choquer, je trouve au contraire que l'intégration est très réussie, et que le site est mis en valeur par la tour, comme celle-ci se nourrit également de son milieu. L'emprise au sol respecte le site, et la forme générale de l'objet, comme sa transparence et sa végétalisation, respectent le site tout en lui rendant hommage. Connaissant pas mal de sites archéologiques de par le monde, je peux dire que l'infrastructure (commerciale et muséographique) de ces sites n'est jamais aussi bien intégrée, paradoxalement, les deux parfaits contre-exemples étant Knossos en Crête ou le site de Gizah en Egypte.
Le projet de V. Callebaut me fait penser au contraire à un trait d'union entre passé et futur, devenant par là même un emblème pour les strates historiques de Mexico, ce qui est un paradoxe extrêmement bien maîtrisé.
Enfin, la hauteur du projet est une solution naturelle pour permettre aux visiteurs d'avoir une vue globale et inédite du site, et avec un trajet muséographique dédié, on ne peut rêver de meilleur outil pédagogique in situ, grandeur nature si j'ose dire. Je rêverais d'une pareille audace en France, au Glanum par exemple ;-)

Sipane a dit…

Merci pour cet analyse.
Personellement, j'ai un penchant vers des projet comme celui-ci. D'autant plus qu'il traite d'une manière osée certes mais très actuelle, écologique et je dirai même objective, l'avenir de l'architecture. C'est un résultat de plusieurs recherches et une vision particulière...
Pour revenir à ce projet, l'endroit même est très important, historiquement chargé, difficile d'y insérer n'importe quel projet. Avec celui-ci, pour moi, l'architecte a réussi un pari monstre d'un projet qui fait un "pont" entre le passé et le présent...

François a dit…

Je suis assez d'accord avec votre raisonnement.J'espère que beaucoup d'autres architectes suivent cet exemple qui pour moi montre une pensée innovante mais juste.