31 mai 2012

« Casa da ladeira »


Ce sont deux formes parallélépipédiques reliées entre elles et glissées sur l’une des régions arides du Portugal. La vue que cette maison offre sur la Serra da Freita est imprenable. C’est dans cet environnement exceptionnel que les architectes de l’agence Oficina d'arquitectura ont placé leur projet. Une maison minimaliste, composée de béton brut et de bois qui reçoit la lumière de soleil grâce à de grandes baies vitrées. L’ensemble est ancré au terrain où il se trouve, c’est un bel ouvrage à la fois sobre et élégant…


Pour plus d’informations et de photos, voir : ici.
Le site de l’agence d’architecture Oficina d'arquitectura : ici.
La photo : © Oficina d'arquitectura

29 mai 2012

Quand Paris mélange les genres...



 

  


 




Il est un parc parisien où l’architecture du XXème siècle se présente sous une extraordinaire variété. C’est dans le conteste pacifiste de l’entre deux guerres en 1925 que la cité internationale universitaire de Paris a ouvert ses portes. Depuis de nombreuses maisons et fondations y ont été invités. Des résidents du monde entier viennent y séjourner.

L’architecture des bâtiments expose un riche panel et des noms d’architectes connus viennent rajouter au lieu une incomparable diversité. On y croise des griffes comme Albert Laprade, Le Corbusier, Claude Parent, Lucio Costa et bien d’autres. Cependant, le temps semble être arrêté aux alentours des années soixante-dix, quelques rares signatures depuis. Malgré tout, c’est une étendue verte parsemée d’un brassage de genres qui fait le bonheur aussi bien des habitants que des visiteurs…

D'autres photos se trouvent sur ma galerie: ici.

28 mai 2012

Une originale mutation...


C’est à Vienne en Autriche que l’une des tours de défense antiaérienne utilisée pendant la deuxième guerre mondiale a été reconvertie en un aquarium. Situé dans le parc d’Esterhazy, ce vestige est devenu aujourd’hui une nouvelle curiosité. Grâce à la mutation qu’il a subi, cet endroit délaissé pendant de nombreuses années a changé subi une grande transformation. Le monde marin s’y est invité ainsi qu’une originale serre s’y est greffée pour le bonheur des petits et grands visiteurs, c’est à découvrir : ici.

22 mai 2012

La création n’a pas de limite...



C’est l’artiste Garth Britzman qui a eu une idée ingénieuse de trouver une solution écologique à la toiture d’un parking. A travers une collecte de bouteilles de soda, il a pu former une installation des plus originales pour des fins fonctionnelles. En les remplissant d’eau colorée, il a pu prouver que la création via le recyclage n’a pas de limite. Une idée artistique pourtant simple à découvrir : ici.

20 mai 2012

Zoom sur…l’hôtel de ville de Montpellier

© Thierry Hardy
                                                                    
C’est à Montpellier que les architectes Jean Nouvel et François Fontès coordonnent une énorme fraction de ville qui contient entre autres la nouvelle mairie. L’imposante structure mixte d’acier et de béton, de couleur bleue a pris place dans une zone en pleine expansion, le quartier de port Marianne qui symbolise la volonté de la ville pour une extension vers la mer.

C’est à la fois un bâtiment contemporain et durable qui accueille une centrale photovoltaïque de production d’électricité sur 1 400 m². Aux diverses caractéristiques et aux différents exploits techniques structurels vient s’ajouter un traitement novateur des quelques plafonds de l’édifice.

Alors que le plafond de la Salle des Rencontres offre un immense feu d’artifice coloré, celui de la salle de conseil s’orne des reproductions de grands moments de l’histoire de la révolution. Quant au plafond du hall d’entrée, il se démarque par l’impression d’un groupement d’extraits des anciens registres d’état-civil de la ville.

Un projet qui s’inscrit dans un quartier en mutation, un édifice et des détails à parcourir… 

Pour plus de photos, voir: ici.
La photo : © Thierry Hardy. 
L’utilisation de cette photo est exclusive pour le blog DETAILS.

18 mai 2012

« Six arcs en scène »


Ce n’est pas la première fois que j’évoque ici FeliceVarini, l’artiste dont les œuvres prennent des dimensions spectaculaires. La ville semble être son terrain de travail favori. C’est pourquoi depuis le 12 mai et jusqu’au fin Octobre 2012, les visiteurs de l’avenue des Grésillons, qui se trouvent entre les villes d’Asnières-sur-Seine et de Gennevilliers, pourront savourer une œuvre monumentale qui s’étend sur une surface de 1000m² et couvre une vingtaine de bâtiments. Baptisée « Six arcs en scène » l’œuvre éphémère est à découvrir sous ses multiples points de vue… 

Pour plus d’informations, voir : ici.
La photo : © Founzy (Port de Saint-Nazaire)

16 mai 2012

Un hôtel écologique...




C’est le premier hôtel écologique niché dans le centre historique de la capitale autrichienne. On a fait un choix écologique, que ce soit dans la construction ou bien dans la décoration intérieure des pièces. De grandes fenêtres ovales ornent les façades tandis que les intérieurs font un discret clin d’œil pour deux artistes autrichiens iconiques connus au XXème siècle : Koloman Moser et Dagobert Peche. Le petit détail qui pourrait plaire aux visiteurs de cet hôtel à part l’ambiance luxueuse de l’ensemble des pièces serait l’existence d’un divan-lit sur chacune des fenêtres ovale, un petit côté détente avec vue sur la ville…  

Pour plus d'informations et de photos, voir: ici.
Les photos : © BWM Architekten & Partner

14 mai 2012

Originale...


C’est dans l’une des régions japonaises vallonnées que se trouve cette maison pas comme les autres. Le terrain est plat, exigu et entouré d’arbres millénaires. Le choix des architectes s’est porté alors sur un toit  qui englobe comme un papier cadeau la majorité de la villa laissant place à quelques arbres qui dépassent. L’intérieur est épuré, simple et lumineux. C’est une habitation avec une vue imprenable couplée d’un respect aux végétations environnantes tout en ayant une touche d’originalité et c’est à découvrir : ici.  

Le site de l’agence d’architecture ON Design : ici.
La photo : © Koichi Torimura

11 mai 2012

Toute en courbes…


Elle se trouve à Graz, en Autriche. Il ne s’agit pas d’une simple chapelle funéraire comme on pourrait le croire mais d’un projet urbain qui englobe l’édification du mur d’un cimetière, des toilettes publiques et d’un endroit pour se recueillir. L’existence d’un chemin de fer pas loin et la mise en place d’une passerelle piétonne ainsi que cette nouvelle organisation ont redonné un nouvel aspect à cette parcelle. En béton brut, toute en courbes c’est une construction à la fois esthétique et utile et c’est à découvrir : ici.

Le site des architectes: ici.
La photo : © Karl-Heinz Putz.

9 mai 2012

Au clair de lune...



Elle se trouve en Australie et c’est une maison de vacances qui s’insère dans le paysage environnant. L’architecte y a utilisé des matériaux qui ont déjà existé dans la construction d’autres maisons historiques de la région. Le mariage du bois et du verre avec une couverture métallique est tel qu’on pourrait y séjourner aussi bien en été qu’en hiver sans craindre ni les grands froids ni la chaleur. Les vastes baies vitrées augmentent le sentiment de l’appartenance à la nature. Dans cet environnement sauvage, cette maison semble trouver sa place sans déranger la végétation alentours…

Pour plus d’informations et de photos, voir : ici.
Le site de l'architecte Giovanni D’ambroso: ici.
La photo : Giovanni D’ambroso Architecture.

7 mai 2012

L’histoire recyclée...

C’était une ancienne usine qui fabriquait de l’eau purifiée et qui se trouve dans l’ancienne ville de Puebla, au Mexique. Aujourd’hui, les ruines sont toujours présentes sauf qu'une construction neuve se trouve tout autour . C’est un hôtel situé dans un bâtiment qui date de 1800, conçu par l’agence Legoretta+Legoretta et qui apporte une touche de jeunesse tout en respectant l’histoire du lieu…
Pour plus d’informations et de photos, voir : ici.
Le site des architectes, Legoretta+Legoretta: ici.
Les photos: © Undine Pröhl

3 mai 2012

Temporaire...



Une architecture temporaire pour 10 à 15 ans, c’est de cette manière qu’on désigne en Allemagne ce projet pas comme les autres. Il s’agit de la conséquence d’une augmentation de nombre des étudiants pour lesquels les infrastructures manquent sérieusement. Pour cette raison, on a entrepris de construire une salle de conférence supplémentaire pour l’université technique de Munich. Un espace qui pourra abriter un maximum d’élèves tout en étant lumineux et fonctionnel. La couleur noire a été choisie pour une façade ondulée en bois, il en résulte une construction indispensable et à la fois convenable…
  
Pour plus d’informations et de photos, voir : ici.
Le site des architectes Deubzer König + Rimmel Architects : ici.
La photo : © Henning Köpke