14 déc. 2012

CAB à la Trinité…

 




Présenté comme une « suture entre la ville haute et la ville basse », le projet de l’agence d’architecture niçoise CAB (Calori Azimi Botineau) est le lauréat du 30ème prix de l’équerre d’argent.

Selon le site du Moniteur : « Le jury a particulièrement apprécié l’intégration du bâtiment dans la pente, ainsi que le travail sur la lumière zénithale et sur la matière. »

Mais ce « pôle de petite enfance » est bien plus que ça…

Le ruban de béton qui se plie et se replie épouse une pente escarpée et devrait se contenter d’une parcelle ingrate. Un contexte ardu non seulement pour construire mais surtout pour éclairer les différentes parties du programme qui s’avère être vaste et exigent.

La notion de l’intérieur qui s’ouvre vers l’extérieur est un autre terrain exploré par les architectes. Les différentes vues qui s’offrent aux utilisateurs des lieux semblent être au cœur même des préoccupations de leurs concepteurs. D’où l’utilisation de grandes baies vitrées qui s’ouvrent vers l’extérieur.

L’immense chape de béton couvre des intervalles ordonnés, géométriques et spacieux.
A l’inverse de nombreux projets actuels traitant du même programme, l’intérieur est épuré.

Dans leur « pôle de petite enfance » à la Trinité, les  architectes de CAB ont fait un travail remarquable jusqu’au bout des détails.

Dans toutes leurs conceptions, la discrétion semble être l’alliée de nos architectes, même chose pour leur site internet

Les photos : © CAB

2 commentaires:

Frederic Lefevre a dit…

La photo N° 1 n'est pas le pôle de la petite enfance à la trinité mais l'école des Cigales à Beausoleil.
F.L.

Sipane a dit…

En effet l'idée était de montrer l'agence CAB et non pas seulement le projet de la Trinité. Chose qui a été corrigée depuis sur l'article qui se trouve maintenant par ici:
http://www.detailsdarchitecture.com/cab-a-la-trinite/
(Vu le déménagement de tous les papiers vers "Détails d'architecture".