11 juin 2007

L'oeuvre posthume...

C'est le parlement écossais, de la ville d'Edimbourg, qui a été conçu par l'architecte Enric Miralles et qui a été construit après sa mort...
L'architecte avait toujours pensé à un bâtiment "s'inscrivant dans la nature" il n'est donc pas surprenant que le projet ait intégré dès ses débuts un espace paysager. Cet espace paysager accueille des fleurs sauvages propres à l'Ecosse, des arbres, des buissons, des bassins et des jeux de lumière...



Un détail parmi d'autres, Les fenêtres de la façade ouest, ont un encadrement en acier trempé et présentent, pour certaines d'entre elles, un "masque" extérieur composé d'un motif abstrait de baguettes de chêne. Le caisson intérieur forme un siège pour créer, selon l'expression d'EnricMiralles, " un espace contemplatif parlementaire "...

Pour plus d'informations sur ce projet voir: ici.
D'autres blogs qui en parlent: ici.

2 commentaires:

van acker a dit…

Une intention manifeste de recadrer les fenêtres. En façade, je ne trouve pas ça très heureux mais à l'intérieur c'est un beau prétexte à revisiter ce que l'on appelle aussi une liseuse.

Sipane a dit…

Cet architecte n'a pas été très "original" et révolutionnaire,mais il a fait de très belles choses parfois très simples, justement c'est un projet avec pelins de petits détails "originaux" et un peu comme tu dis, intérieurs plus qu'extérieurs...