28 mars 2007

Un projet symbolique!

De loin, on peut croire qu'on celèbre le carnaval...
Pourtant, on est dans une place tranquille qui s'appelle "la place de la résistance" et se trouve au centre ville du Luxembourg...

La municipalité veut construire à l’horizon 2009 un nouveau parking de 500 à 600 emplacements sous la place. Il a donc fallu repenser son recouvrement.
la Ville met depuis quelques années un accent très fort sur la revalorisation du centre-ville et de ses places.

Suivant l’artiste viennois André Heller: "Située entre le théâtre, le Musée National de la Résistance et l’école du Brill, cette place centrale a un caractère symbolique tout particulier. La qualité de vie de ce quartier est caractérisée par la grande multitude des nations, qui se retrouvent sur cette place et qui y vivent. La vie commune des peuples, des personnes âgées et des jeunes, des Eschois et des non-Eschois, est représentée par les figures masculine et féminine qui se tendent amicalement les mains et qui forment ainsi une unité."

Les deux figures surdimensionnées, vertes tout au long des saisons, mesurent environ 8 mètres. Elles ressemblent à des géants enfouis sous terre dont on ne voit que le torse et la tête. Elles portent des masques dorés. De leurs bouches jaillit un jet d’eau. Leurs bras en forme de grandes arcades vertes, sous lesquelles ont peut déambuler, embrassent un jardin de 1700 m2.

Tout le monde est d’avis que ce projet aura un impact interrégional et probablement même international...
via: esch.lu

2 commentaires:

van acker a dit…

La symbolique est belle et positive. C'est la rupture d'échelle entre les façades de la place et les têtes qui me laisse un peu perplexe.

Sipane a dit…

Oui, moi aussi je trouve l'idée belle mais on aurait pu la réaliser d'une autre manière peut-être? Ces figures surdimentionnées font une rupture avec l'alentour...