12 mai 2009

Face à face...

Il y a un quelques semaines, on lisait dans Détours d’architecture, l’histoire de la façade tressée conçue par l’architecte Christian De Portzamparc à Paris.

Une petite visite, qui commence à l’Arc de Triomphe vers l’avenue Wagram où se trouve cette façade, s’imposait. Dans une avenue connue par ses constructions de différents styles, une façade de verre contemporaine lie deux bâtiments appartenant à des époques différentes.

Juste en face, un autre bâtiment, un autre style, un autre hôtel et un autre architecte.
Un intéressant face à face, l’une des façades qui reflète l’autre et un dialogue muet de générations. Un spectacle qui capte le visiteur, fascine l’amateur et éblouit le regard du promeneur…











10 commentaires:

Anonyme a dit…

Toujours un regard différent sur la ville.
Continue!
P. Leroy

Sipane a dit…

Merci.

sheily a dit…

Le mélange des styles : c'est tout ce que j'aime!

Sipane a dit…

Et tu n'es pas la seule. :)

Fabien B. a dit…

J'aime aussi :D.

Sipane a dit…

On est plusieurs. ;)

Scrapper's Run a dit…

oui, un parti-pris pertinent de la part de Portzamparc pour offrir le plus d'angles de vues possibles. On peut féliciter l'entreprise qui a pris en charge la réalisation de ces bow-window, le verre semble filer sans interruption à l'horizontal, c'est nickel ^^

Sipane a dit…

Oui, techniquement c'est très bien fait mais question de choix, j'aurai préféré un verre moins translucide.

Scrapper's Run a dit…

Oui, vu de l'extérieur c'est un peu trop "opaque", sauf qu'en fait, c'est un choix fait depuis l'effet intérieur. J'ai pu voir une vidéo sur le site du Moniteur [je crois], et le résultat est excellent. ;)

Sipane a dit…

En fait, le verre est transparent mais ce sont les stores à l'intérieur qui donnent cet effet. C'est joli quand tous les stores de la façades sont fermés ce qui en réalité ne sera pas le cas.