6 mars 2008

Une ville dans la ville...

C'est de cette manière que l’on peut qualifier les énormes centres commerciaux aux émirats arabes unis. Chaque centre commercial, s’étend sur une surface conséquente, qu’il soit dédié à un thème ou non tout en comportant bien plus qu’une simple et traditionnelle galerie marchande, il devient une attraction à part entière.

Citons l’un des plus grands, celui qui connaît une renommée internationale digne des stars, le majestueux centre commercial qui regroupe à lui seul, la plus grande station de ski fermée au monde, une coupole en acier qui à première vue nous rappelle l’époque des grandes réalisations industrielles et l’architecture parisienne du « grand palais ». Sans parler d’une petite galerie marchande, discrète et réservée exclusivement aux magasins des marques internationales de luxe où l’on trouve carrément quelques façades colorées en écho à l’architecture méditerranéenne. Tout ce décor, à l’intérieur d’un bâtiment de plusieurs étages avec des grandes allées, des bancs publics, des restaurants, des cinémas, des espaces réservés pour les jeux des enfants et pour le plaisir des passants.

Un autre, encore plus extravagant où on a voulu présenter la vie et les voyages d’un explorateur berbère qui a parcouru bon nombre de pays. Le tout à travers une décoration théâtrale qui s’étend des murs jusqu’aux plafonds en passant par les détails les plus importants de l’architecture des pays concernés. Un endroit unique où le visiteur voyage de l’Andalousie jusqu’en Chine en s’arrêtant en cours de route en Egypte, en Inde et en empire perse. Des attractions monstres comme cette jonque chinoise de 25m devenue la favorite des enfants ou ces moulures et colonnes qui entourent un éléphant qu’on aperçoit en longeant la route des indes, sans parler des décorations de l’ancien Egypte ou celles qui se trouvent à l’Alhambra en Espagne, de fidèles répliques. Tout cet ensemble contient entre autre 265 magasins, un hypermarché, deux aires comptants une vingtaine de restaurants, un cinéma multiplex de 21 salles et le premier écran IMAX des Emirats arabes unis.

D’autres sont dotés d’une patinoire en plein milieu du centre commercial, d’une énorme fontaine ou même d’une tour qui s’élance vers le ciel dont le dernier étage comporte un bar panoramique. Nombreux sont les exemples dans tout le pays où l’on trouve de moins en moins de commerces de proximité mais qui sont voués à disparaître à jamais face au courant ravageur d’une certaine modernité qui s’installe...











Cet article suit d’autres que vous pouvez lire dans la section « d’ici et d’ailleurs ».

10 commentaires:

Benoît L. a dit…

Pour ce qui est de tous les centres commerciaux qui fleurissent à la périphérie de nos villes, je parlerais plutôt de "ville hors de la ville" :o(

Sipane a dit…

Tiens Benoît, ton avis m'intéresserait là-dessus et tu as bien raison, ce n'est pas joyeux...
(Tu n'as pas abordé encore ce genre de phénomène dans tes articles.)

Anonyme a dit…

Belle memorie, per quando il ritorno?
Baci.
Pat.

Sipane a dit…

Qualsiasi cambio rapidamente qui :-) quest'estate.
baci ai bambini e a più tardi.

François a dit…

Incroyable! quelle bonne idée tu as eu, je ne pouvais pas imaginer à quel point étaient ces intérieurs.
Répliques fidèles tu dis?

Sipane a dit…

J'ai peut être un peu exagéré en utilisant le mot "fidèle":-)
En fait, ça dépend, parfois on a cette impression pour certains détails très bien travaillés et parfois on a l'impression que c'est carrément du "carton" bien que ce n'est pas le cas.

Détours des Mondes a dit…

Endroits inconnus pour ceux qui ne connaissent pas ces villes et qu'on ne montre pas forcément dans les reportages traitement du développement urbain pour néophyte... une super idée que de nous montrer ces espaces !

Sipane a dit…

Effectivement ce sont des endroits, je dirai, plus secondaires dans la mesure où on y va si on a le temps et pas qu'on est juste de passage dans ce pays. Je suis contente de pouvoir partager ça avec mes lecteurs.
Merci pour cette visite Lyliana.

Benoît L. a dit…

Effectivement, Sipane, c'est un sujet que je ne crois pas avoir encore abordé sur mon blog.
Un jour, peut-être ;o)

Sipane a dit…

Je viendrai le lire alors:-)