27 mars 2008

Les tours à vent...

Autrefois, la région du golfe persique dont font parti les Emirats Arabes Unis, était connue par ses tours à vents. A cause de la chaleur écrasante qui règne la plupart du temps, on a eu recours à ce genre de tours qui étaient les ancêtres de la climatisation d’aujourd’hui. Cette marque architecturale qui a traversé l’empire perse a été longtemps utilisée dans ces régions désertiques comme c’est le cas des Emirats Arabes Unis.

Aujourd’hui, dans un pays qui depuis 60 ans, n’arrête pas son progrès, avec l’utilisation de la climatisation et les dernières nouveautés technologiques qui ont remplacé ces anciennes tours, on a voulu rendre un hommage à cette époque et à son architecture.

Et c’est en plein milieu de Dubaï, dans l’un des quartiers les plus huppés, à Jumeïrah, qu’on a érigé un grand ensemble touristique pour rappeler aux visiteurs l’un des éléments les plus marquant de l’architecture ancestrale de cette région.

Il s’agit entre autres, d’un centre commercial, qui comme beaucoup d’autres affiche les marques les plus luxueuses du monde. Un hôtel sous forme de petits chalets individuels y est adossé, le tout sillonné de petites ruelles et d’espaces de restauration le long d’un canal où naviguent des Dhow - répliques de bateaux anciens -, agrémenté de palmiers et de végétation naturels, pour le plaisir visuel du visiteur.

Un décor touristique réussi, très bien choisi et beaucoup travaillé, des détails saisissants, des dorures abondantes, un paradis nouveau n’abritant que des magasins de luxe où l’on peut se croire, pour un instant, revenu à l’époque des mille et une nuits, des contes de fées, des tours à vent et de l’architecture du désert. Mais, une fois sorti de cet ensemble, la réalité nous rattrape avec une ville où il n’y a pas que du rêve, du luxe et de l’argent, une réalité au goût amer très loin de cette ambiance féerique...















Pour plus d'informations sur les tours à vents et les Dhow, voir: ici et .
Cet article suit d'autres que vous pouvez lire dans la section: D'ici et d'ailleurs.

8 commentaires:

David Orbach a dit…

Bonjour Sipane,

Très bel article que je mets dans notre "liste de partage" bien que je sois contre le pastiche.
http://www.google.fr/reader/shared/12157140770418052535
Il répond notre article sur le Plessis-Robinson et c'est passionnant.

Je lis sur votre site que les photos de votre rubrique "d'ici et d'ailleurs" sont de vous. Est-ce que vous habitez au Moyen-Orient ou l'avez-vous seulement visité ?

Sipane a dit…

Bonjour David,

Venant de votre part, c'est un beau compliment. J'ai lu votre article sur le Plessis-Robinson que je vais aller visiter dès mon retour en France, vu que je n'habite pas très loin.

Oui, les photos sont de moi, je suis expatriée depuis quelques années et j'habite actuellement aux Emirats Arabes Unis et ceci jusqu'au retour définitif pour la France dans quelques mois.
Merci.

jean-Christophe Courte a dit…

Ahhhh ! Super billet sur un point dont j'entends parler depuis des années sans réels exemples…!
Demain dans urbanbike !

Sipane a dit…

On voit de plus en plus de tours à vents par ici, c'est peut être la nostalgie...
(A l'occasion je prendrai d'autres photos ailleurs.)
Merci d'avance:-)

Fabien B. a dit…

oui c'est intéressant... entre nostalgie, reconstitution historique, pastiche... on ne sait pas très bien. Retrouver une technique ancienne pour ventiler naturellement un espace c'est très intéressant, mais c'est étrange de le faire vraiment "à l'ancienne", et dans une forme ancienne.

Sipane a dit…

Ils ont construit ces tours "à l'ancienne" parcequ'elles constituent tout un exemple ou un emblème pour leur région, emblème architectural qui n'existe plus aujourd'hui.

François a dit…

C'est une très bonne idée ce retour à leur histoire je trouve, est-ce qu'ils ont d'autres témoignages de ce genre?
Tu disais une fois qu'ils n'ont pas de vestiges archéologiques? ils sont en train de retracer l'histoire?

Sipane a dit…

Oui François tu m'avais posé cette question une fois, on trouve de très rares témoignages archéologiques aux Emirats, la plupart étant dans la ville de Al-Aïn dont j'avais mis des photos, j'en metterai à l'occasion d'autres, c'est là qu'on trouve les quelques anciens châteaux très charmants d'ailleurs qu'ils ont restauré pour les sauvegarder.

Sinon, les tours à vents, on n'en trouve aucun dans l'état ancien, tous sont des répliques utilisés comme attractions touristiques ou carrément dans certains projets d'habitations pour un retour aux sources, je dirai.
Merci François:-)