31 oct. 2007

Un peu de lecture...

« La beauté de Paris tient à ses immeubles autant qu'à ses monuments et ses hôtels particuliers. Le promeneur perçoit bien la variété de ce paysage urbain, mais il manque parfois de repères pour en lire les ordonnances et les motifs : riches portails, balcons filants, bow-windows opulents, consoles ornées, mascarons moqueurs et cariatides souriantes. »...

C'est un voyage extraordinaire proposé par l'auteur Claude Mignot, qui nous amène du moyen âge jusqu'à nos jours, en passant par le néo classicisme, le classicisme éclectique, l’art nouveau, floral, l’éclectisme épanoui et puis la période sombre de la guerre avec la modernité interrompue, en s’arrêtant sur le logement social, les cités ouvrières, les immeubles de l’entre deux guerres, jusqu’aux constructions modernes, l’architecture des trente glorieuses et la mondialisation. Au fil des pages, on assiste à un apprentissage continu, des façades signées, des détails saisissants, un vocabulaire oublié et une syntaxe inconnue. « Grammaire des immeubles parisiens » est un livre à découvrir ou redécouvrir avant ou même après d'aller se promener dans ces rues qui ont parcourues des siècles entiers...

6 commentaires:

thbz a dit…

Tiens, je le feuilletais justement avant-hier... C'est en effet un livre très complet sur le sujet, je l'ai depuis assez longtemps.

J'aime bien un autre bouquin moins complet mais plus simple et très pédagogique : "Reconnaître les façades parisiennes", avec lequel j'ai fait il y a quelques années mon apprentissage des styles architecturaux : Louis XIII, Louis XIV, Louis XV...

Après ça les immeubles parisiens, chaque fois qu'on marche dans les rues, prennent une dimension supplémentaire, celle du temps : deux immeubles en pierre de taille se distinguent désormais parce que les fenêtres galbées du premier le rattachent au règne de Louis XV tandis que son voisin, doté de bow-windows, n'aurait pu être construit avant le règlement de 1884...

Sipane a dit…

Celui-là je ne le connais pas du tout, c'est bizarre même pendant mes recherches sur internet, je ne tombe pas facilement sur ce livre, il y a aussi "façades parisiennes" qui est plus récent que celui dont je parle dans mon billet.

Et tu as tout à fait raison, on regarde autrement tous ces détails, ces petites choses qui ne nous font pas réagir en temps normal, qu'on néglige un peu en regardant autre chose, mais bon, je sais que sur ce domaine précis, je ne t'apprends pas du tout des nouveautés,:-) tu as tout exploré bien avant moi, en tout cas d'une manière beaucoup plus concrète...

thbz a dit…

Le titre exact, c'est "Reconnaître les façades", de J.-M. Larbodière. Publié semble-t-il en 2000, j'ai donc dû l'acheter peu de temps après sa parution.

Sipane a dit…

De ma part, je ne l'ai jamais vu, donc j'ai du retard à rattraper :-)
Merci beaucoup Thierry...

François a dit…

Intéressante ton approche quand tu dis:« avant et après »!

Sipane a dit…

Oui, avant d'aller se promener il nous sert un peu comme un guide mais pour moi il faut le lire après parcequ'à ce moment précis on se rend compte des détails truffés qu'on a négligé et qui nécessiteront une troisième visite si ce n'est pas plus...