26 juin 2007

Quand la technologie s'invite dans les espaces publics...

C'est de plus en plus fréquent de voir les gens se promener avec de nouveaux appareils pour écouter la musique dans la rue, dans les jardins publics, près des arrêts des bus et un peu partout dans la ville.
"Le jardin tactique des sons" est une invention qui propose une plus grande partage et une participation entre les gens dans les espaces publics...
Ce sont des points déterminés dans la ville où le visiteur peut choisir dans une base de données la musique à écouter via un wi-fi relié à son appareil d'écoute soit son ordinateur ou son téléphone ou autre. En échange, toute personne pourrait enrichir ces archives en proposant la musique qu'il aime ou l'émission qu'il écoute d'une manière à échanger avec d'autres ses goûts et ses connaissances.
C'est une nouveauté technologique qui voudrait rendre au quotidien un petit goût des espaces publics d'autrefois...

Pour plus d'informations sur ce projet voir: ici.
D'autres blogs qui en parlent: ici.
Le site de l'inventeur: ici.

3 commentaires:

crashray a dit…

On ne parle pas assez de l'impact possible du Wifi sur l'organisme. C'est une onde de plus que reçois notre corps en permanence et si les wifi gratuits se démocratisent, on ne pourra pas choisir de se prendre ou pas ses ondes. Le principe de précaution est de moins en moins (voir plus du tout) respécté de nos jours.
Concernant la création, c'est une bonne idée même si je me demande comment ils feront concernant le droit d'auteur.

Laurent Brixius a dit…

C'est une excellente idée pour découvrir de nouvelles choses et développer notre curiosité (sans doute une de nos plus belles qualités).

J'ai quelques doutes quant à son application concrète. En effet, comment seront gérés les droits d'auteur et surtout les droits de ceux qui exploitent ces auteurs. Je vois mal les majors de l'industrie du disque autoriser ainsi une diffusion publique de leurs produits.

Sipane a dit…

A priori la question des droits d'auteur inquiète plus qu'un!

A crashray:
Une onde gratuite de plus c'est effectivement une de plus mais on a le choix de ne pas prendre cette onde et pour ma part la gratuité ne rend pas les choses plus crédibles!

A laurent:
Ce qui concerne les droits d'auteur, je ne suis pas spécialiste dans la matière mais je pense que (je peux me tromper) ils seront gérés comme la diffusion de n'importe quelle chanson qu'on écoute et on la fait écouter à nos connaissances.

D'ailleurs, ce projet a été appliqué en Californie dans la ville San Jose, pour les curieux, essayez de trouver comment les gens acceptent ce genre de technologie et d'autres questions dont j'ai pas vraiment les réponses.
Merci à vous.