29 juin 2012

Bal Blanc au Grand Palais


Bal Blanc Excentrique(s)
Daniel Buren, « Excentrique(s), travail in situ », Monumenta 2012 © Daniel Buren, Mise en lumière : 1024 architecture
Photos : © Cyril Sancereau 



C’est en blanc que la cinquième édition de Monumenta a été clôturée. Une soirée qui a réuni la musique et l’art sous la nef du Grand Palais. Dans le ventre même de cette architecture monumentale et sous l’ambiance éclectique que l'exposition a procuré pendant ces derniers quatre mois, les couleurs étaient à l’honneur. Accompagnée d’une installation lumineuse conçue par 1024 architecture, ce soir là l’œuvre de Buren nommée « Excentrique(s) » n’était qu’une mélodie expressive…

Les photos m’ont été parvenues par le photographe Cyril Sancereau, dont j’avais fait le portrait ici-même, et sont exclusivement pour l’usage du blog DETAILS.
Pour plus de photos, voir le site de Cyril Sancereau.

27 juin 2012

Sculptée dans la roche...


C’est un emplacement idéal, au sommet de la montagne avec une vue imprenable sur les environs. Les « Rocky_Mountains » sont connus pour leur côté sauvage et la construction y est réputée comme étant difficile. Le choix des architectes de Gibson Design était de garder ce granite et tout en creusant dans la roche d’y faire évoluer la maison. Le résultat est un surprenant mélange où l’extérieur envahit l’intérieur et les matériaux utilisés fusionnent avec l’existant...

Pour plus de photos et d’informations : ici.
Le site de Gibson Architects : ici.

25 juin 2012

Comme un nuage...



Au départ c’était une charmante maison Edwardienne. Avec le temps, cette villa qui a subi plusieurs rénovations et extensions a pris la forme d’un nuage. Le plafond présente une continuité avec les murs, les lattes de bois couvrent le béton brut et l’ensemble offre une surprenante composition. C’est une villa contemporaine où la fluidité des formes se mêle à la sobriété des matériaux pour un résultat inattendu et c’est à découvrir : ici.

Le site des architectes : ici.
La photo : © John Gollings

20 juin 2012

Recyclage...

 
C’est l’artiste néerlandais Denis Oudendijk qui a eu l’idée d’un curieux recyclage. Celui des caissons de survie de plusieurs navires désarmés qui se trouvaient à La Haye et Amsterdam. Construits en 1972 et dont l’utilisation était devenue obsolète, ces petites capsules de 4,25m de diamètre deviennent ainsi de drôles de chambres d’hôtel. Avis aux amateurs…

Pour plus de photos, voir : ici.
Plus d'infos: ici.


18 juin 2012

« Glass House »



C’est un matériau connu de tous mais utilisé différemment : le béton. Il s’agit d’une drôle de construction qui met en avant des blocs construits par des résidus de béton jusque là inutilisables dans la construction. Pour la consolidation, les architectes ont eu recours à une structure métallique qui tout en tenant l’ensemble le rend plus résistant contre toute secousse ; vu qu’on se trouve au Japon, un pays où la terre tremble plus qu’ailleurs. La "Glass House" de Hiroshima est une villa qui assemble à elle seule un empilement savant, un matériau innovant et à la fois peu onéreux ainsi qu’une étonnante plastique. C’est une curiosité à découvrir : ici.

Le site de NAF Architect : ici.
La photo : © Noriyuki Yano

15 juin 2012

« Bookyard »




C’est à l’occasion du festival TRACK* qu’une bibliothèque publique baptisée « Bookyard » a été installée dans le vignoble de l’abbaye Saint-Pierre à Gand, en Belgique. Il s’agit de l’œuvre de  l’artiste italien Massimo Bartolini qui à l’heure de l’expansion numérique interroge la société d’aujourd’hui sur l’utilisation des livres. La totalité des livres sont fournis par les bibliothèques de Gand et d’Anvers et le bénéfice de leur vente est versé à d’autres librairies. Le projet prend fin vers la mi-septembre, avis aux amateurs…

* :TRACK crée des événements urbains avec la participation de 41 artistes internationaux éparpillés à travers la ville de Gand.

Pour plus de photos et d'informations, voir: ici.
La photo : © Track

13 juin 2012

La ville dans le ciel...



C’est un prototype futuriste conçu expressément pour les grandes villes comme New York ou Londres. Une alternative pour s’échapper à la pollution urbaine en s’élevant encore plus haut dans le ciel. Il s’agit de gratte-ciel, en forme de fleur de lotus symbole de la propreté et de pureté, qui disposent d’énormes structures ancrées dans le sol et qui seraient autosuffisants.En haut, la vie est présentée comme dans un havre de paix, loin de la ville et de ses désagréments c’est comme un plateau vert avec vue sur la ville…

Pour plus d’informations et de photos, voir : ici.
L’image: © Hrama

11 juin 2012

« L’atelier sur les toits »


 

Après avoir déménagé d’ateliers en ateliers et passé près de six mois dans le célèbre ex-squat d’artistes du 59 rue de Rivoli à Paris, William Boujon et Julien Benayoun, les co-fondateurs de l’agence Bold-Design ont fini par trouver un curieux endroit pour y exercer leur profession.

C’est un local technique placé sur le toit d’un immeuble et qui auparavant a accueilli un moteur de monte-charge finit par retenir leur attention. Se trouvant sur une terrasse de 170m², cette pièce jamais occupée a été réaménagée pour un minimum de budget. Tandis que la designer Claire Fumex a dessiné les plans de ce futur atelier, l’architecte Arnaud Freycenon a conçu et fabriqué le plancher. Quant à l’extérieur porte la griffe du collectif On OffCrew.

Cet espace utilisé par les habitants comme une zone de stockage a été réhabilité pour un résultat des plus étonnants. Un nouvel espace malicieux et à la fois fonctionnel est né. L’intérieur est compact et lumineux, il contient un grand bureau partagé par Julien et William, on y trouve entre différentes étagères et fournitures cachées, un bureau d’appoint pliant et une table lumineuse rabattable. L’extérieur de l’atelier est à lui seul une originalité.

« L’atelier sur les toits » est un travail collaboratif de trois semaines qui a porté ses fruits. Aujourd’hui Bold-design a trouvé un environnement unique tant recherché pour travailler…


Pour plus d'informations, voir: Le site de Bold-Design.
Les photos: © Bord-Design

7 juin 2012

La maison dans son écrin...



Au début c’était une écurie qui se trouvait à l’ouest de Chicago. Une curiosité qui date de 1980. La volonté de l’agrandir  pour une nouvelle destination a poussé les propriétaires vers Studio Gang Architects. La nouvelle conception est comme une cure de jouvence, c’est un écrin de brique qui englobe l’ancienne maison et son jardin qui devient, par l’occasion, une cour intime. Une démarche originale qui rend l’intérieur de la villa lumineux le jour et la nuit tombant quand les lumières sont allumées, rend l’ensemble plus scintillant que jamais.

Pour plus d’informations voir : ici.
Le site des architectes : ici.
La photo : © Studio Gang Architects.

5 juin 2012

Quand Paris se dote de « Sticks »...





Né de la nécessité croissante de places de la petite enfance à Paris et dans les milieux urbains, Sticks est un prototype d’une micro-crèche temporaire proposé par Caroline Djuric et Mirco Tardio, les architectes de l’agence parisienne Djuric-Tardio.
Pour éviter les péripéties administratives, les architectes ont opté pour un permis de construction temporaire de six ans. Construite en bois et de matériaux naturels, cette crèche à bas coût est produite en série et à la demande.
Conçue pour prendre place dans les jardins publics parisiens et en dehors des affluences quotidiennes des habitués de ces espaces, ce « Système Temporaire Intelligent de Crèches-Kiosque en Série » se révèle être un projet intelligent qui répond à une demande accrue.
C’est une nouveauté qui saura séduire à la fois les décideurs et les utilisateurs…

Pour plus d’informations et de photos, voir le site de l’agence Djuric-Tardio : ici.
Les images : © Scriptogram.

4 juin 2012

« IWM house »



C’est dans l’une des rues d’Osaka que se trouve cette maison. Baptisée « IWM house ». Les architectes de l’agence Urban Architecture Office ont tout mis à l’œuvre pour répondre aux exigences du lieu. Parcequ'il s’agit à la fois d’un environnement dense et d’un terrain exigu. Le résultat est une construction de plusieurs étages, sobre et épurée. La maison est constituée de grandes baies vitrées qui assurent une meilleure luminosité. L’ensemble tranche avec son environnement. C’est une curieuse manière de concevoir les choses et c’est à découvrir : ici.

Le site des architectes : ici.