28 nov. 2008

Multicolore...

Non, il ne s’agit pas d’un bâtiment dernier cri, résultat d’une imagination joyeuse d’un architecte chilien, mais d’une réhabilitation habile d’une ancienne construction datant des années 70. Mis à part les couleurs qui ont changé radicalement l’aspect extérieur de l’immeuble, l’ensemble est doté des dernières innovations énergétiques bénéfiques à l’environnement. Le résultat, un bâtiment comme neuf, original et à la fois durable…

D'autres blogs qui ont parlé de cette rénovation: ici.
Le site des architectes: ici.
Le photographe: Pedro Mutis Johnson.

Virtuel...

A l'heure où certains pays font la course pour avoir le gratte-ciel le plus haut du monde, on vient de finir l'immeuble virtuel le plus haut du web. A chacun de choisir l'étage qui lui plaît le plus...
A visualiser sur le lien suivant.

26 nov. 2008

"Chaotique"...

J’avais évoqué récemment, sur ce blog, ici même, une promenade dans le Paris-Village, la capitale cachée avec ses trésors d’autrefois, son ambiance caractéristique et ses ruelles mystiques. Aujourd’hui, après avoir fait une autre promenade, plus à l’est que la première, j’évoque un Paris avec une architecture assez chaotique, un mélange de styles et d’époques, des « images » qui peuvent bien nous renvoyer aux siècles derniers alors que juste à côté la réalité nous surprend, nous secoue et nous réveille.

Un seul parcours dans un petit coin, quelques ruelles ne suffisent pas pour tracer toute une histoire, mais sont parfois capables de donner un aperçu général de la diversité d’une des parties de ce 20ème arrondissement.

Tout en se baladant vers des impasses aux noms surprenants (impasse Gros) où il faut être bien le contraire pour pouvoir y avancer, des passages aux noms célestes (Passage Dieu), où il faut avoir la foi pour ne pas faire demi-tour, continuant et contournant les quelques chantiers en cours, on se retrouve sur des avenues où les maisons de villes côtoient des immeubles de plusieurs étages, des murs colorés touchent à d’autres en pierre, où certaines constructions nous racontent le passé industriel de ce coin alors que d’autres beaucoup plus récents portent fièrement la signature d’architectes de passage.

Oui, tout ce mélange, toute cette variété à la fois surprenante et joyeuse nous montre le visage d’une petite partie d’une capitale qui a su accepter au fil du temps les changements et s’y adapter…






















D'autres photo de cette visite se trouvent sur ma galerie publique: ici.

24 nov. 2008

Comme une chrysalide...

Elle se trouve en Nouvelle Zélande, suspendue à un arbre comme les cabanes en bois privilégiées des enfants. C’est une construction écologique, entièrement en bois, inspirée d’une chrysalide et construite à une grande échelle pour abriter un restaurant dont l’accès aventureux, traverse un séquoia millénaire. A découvrir et peut être à y faire une pause sur la route des vacances…

Pour plus d'informations et de photos voir: ici.
D'autres sites qui ont parlé de cette construction: ici.
Le site des architectes : ici.
La photo: © Pacific Environments Architects.

23 nov. 2008

Une façade perforée...

C’est en Espagne, à Tenerife que ce projet culturel a vu le jour. Placé sur une pente, comprenant un programme large (une bibliothèque publique, un centre d’art, une salle dédiée à la photographie), cette construction compacte a une particularité qui fait son charme. La façade perforée d’un certain nombre d’ouvertures irrégulières et dissemblables comme des pièces égarées d’un puzzle abstrait…

D'autres blogs qui ont parlé de cette construction: Archispass et ici.

21 nov. 2008

La « Super-tour »...





Elle se trouve sur l’avenue d’Italie, un nom qui évoque les vacances. Comme un trait d’union entre le Paris d’antan, Paris-Village, ses ruelles escarpées, ses maisons caractéristiques et le Paris exotique, Paris-Asie, ses ruelles animées, ses affiches colorées. On ne parle pas beaucoup de cette tour, solitaire et originale, une super-tour ? Peut être vu son appellation « Super-Italie », son emplacement, sa forme et son histoire.

A l’heure où le débat bat son plein sur la présence des tours dans la capitale française et où la Tour Montparnasse devient le mauvais exemple de la construction des tours, on se demande pourquoi cette dernière est restée en dehors de ces discussions ?
Une tour résidentielle en plein Paris, ne pourrait-elle pas être un exemple positif de la présence des tours dans la capitale ?

Pourtant, cette tour destinée à avoir une jumelle, est restée seule après l’annulation de l’opération concernant l’ensemble des tours dans le 13ème arrondissement et l’arrêt de l’opération Italie 13 vers le milieu des années 70.

Son architecte connu plus par ses édifices religieux, qui a eu une longue carrière a laissé l’une de ses empreintes dans Paris, une gigantesque tour de 112 mètres qui, si elle restera sera l’une des traces de l’architecture des années 70 tant criée par ailleurs…

19 nov. 2008

Hôtel perché...

C’est un prototype qui n’a pas encore trouvé ni de client ni d’emplacement. Il s’agit d’une vision utopique d’un architecte russe qui a imaginé un hôtel perché ressemblant plus à une soucoupe volante qu’a un simple parallélépipède. Une idée innovante qui pourrait séduire une clientèle recherchant l’innovation, la démesure et l’originalité…

Pour plus d'informations et de photos voir: ici.

18 nov. 2008

Art public...

Quand on parle d’une ville on évoque son urbanisme, son architecture, ses rues, ses façades, son mobilier urbain mais parfois ou même souvent on oublie ces petits détails qui font finalement l’ensemble de cette ville. Il n’y a pas longtemps, j’avais évoqué ici même quelques-uns de ces détails lus et vus sur d’autres blogs, aujourd’hui je mets un lien vers un autre article qui, aussi original soit-il nous rappelle l’existence d’un certain art qui est celui de la rue. Quand l’art public réussit à habiller les passages piétonniers de nos villes, on se retrouve en présence de belles surprises…

16 nov. 2008

Lieux sacrés…Lieux transformés

Un jour, j’avais évoqué ici même, une reconversion assez étrange mais réussie. Ça se passait aux Pays-Bas , en Europe. Aujourd’hui, un autre projet retient mon attention, il se trouve à Singapour, en Asie. C’est dans une ancienne église condamnée à l’abandon que l’une des chaînes de restaurants s’est installée récemment. Une drôle d’ambiance. Divine et apaisante ? Peut être, à vous de juger…

D'autres blogs qui ont parlé de cette reconversion: ici.

Minimaliste...

Minimaliste et épurée avec un étage entièrement vitré pour pouvoir profiter du jardin, un deuxième étage avec juste une grande baie vitrée donnant sur la mer. Telle était la conception de l’un des architectes japonais connu par ses volumes simples et ses intérieurs aseptisés. Une maison qui vaut le détour ainsi que les autres réalisations de son architecte…

D'autres blogs qui ont parlé de cette construction: ici.
Le site de l'architecte: ici.
La photo: © Takao Shiotsuka Atelier.

13 nov. 2008

Destinées...

Toutes les deux datent de la même époque, l’une se trouve au Japon, et l’autre en France.
Toutes les deux sont connues, l’une grâce à son architecte, l’autre grâce à sa ville.
Toutes les deux marquent, par leurs exploits technologiques de l’époque, un tournant dans l’histoire de la construction des tours.
Toutes les deux ont des particularités multiples et aujourd’hui elles continuent toujours à amasser les critiques.

Alors qu’aujourd’hui, après plusieurs tentatives d’inscription au Patrimoine mondial de l’Unesco, la première est condamnée à être démantelée et vendue en morceaux, la seconde après une période de doute sur sa démolition, a subie des travaux de reconstruction en vue d’une réutilisation.

La première est la « Nagakin Capsule Tower », une construction qui contient des bureaux et des appartements sous formes de modules, un exploit de l’architecte japonais Kisho Kurokawa, fondateur d’un nouveau courant d’architecture asiatique. La seconde c’est la « Tour Montparnasse » une construction qui contient exclusivement des bureaux, se trouve dans le XVème arrondissement de Paris et qui, à son époque, était l’immeuble le plus haut d’Europe.

Pourquoi ce parallèle me demande-t-on ?
Parce qu’aujourd’hui, à chaque fois que je lis une critique concernant la Tour Montparnasse, je n’ai qu’à ouvrir les archives de la tour japonaise tant décriée, tant critiquée et en même temps tant aimée des japonais. Oui, ils étaient et restent nombreux dans le monde à apprécier son architecte mais à critiquer la tour. Dans un pays qui, depuis a construit beaucoup d’autres tours, plus hautes, pompeuses, brillantes et connues, cette petite tour de 13 étages capte les regards, éveillent les sens et alimente les critiques. Même après la mort de son architecte, son démantèlement et sa destruction, cette œuvre pas très commune, originale et spécifique d’une époque, restera dans les annales de l’architecture mondiale.

Qu’en sera pour la Tour Montparnasse ?
Restera-t-elle comme l’une des icônes parisiennes, symbole d’une époque et comme représentante d’une architecture passée ?
Pour l’instant sa reconstruction l’a préservée, non pas d’une critique sanglante, mais d’une éventuelle démolition, jusqu’à quand ? L’avenir nous le dira…

Cet article est une réaction suite à la lecture d'un point de vue écrit par Jean-Philippe Hugron, sur le site lemoniteur.fr et il se trouve: ici.

Cet article a été publié sur le site
lemoniteur.fr et il se trouve: ici.

11 nov. 2008

« Flottante »

Dans l’un des centres commerciaux d’Amsterdam, un édifice qui date de 2001, se trouve cette curiosité de couleur verte. Conçue par une agence d’architecture londonienne, avec son habillage en cuivre, sa forme et son aspect flottant, cette construction qui n’est qu’un restaurant original, attire le regard de tous les visiteurs de ces lieux…

Pour plus de photos et d'informations voir: ici.

9 nov. 2008

Provisoire...


Ces dernières années, on a vu défiler plusieurs pavillons provisoires dans les salons d’architecture. De plus en plus on parle d’architecture éphémère, des matériaux (souvent le bois) faciles à utiliser, naturels, avec un temps minimal d’assemblage.

Ici, il s’agit d’une chapelle qui se trouve en Suisse, elle a été conçue et réalisée pour une durée éphémère de deux ans, en attendant la restauration de la vieille église du village. Une idée originale qui allie modernité architecturale, rapidité de construction et remplacement provisoire d’un lieu de culte…

D'autres blogs qui ont parlé de cette construction: ici.
La photo: © Thomas Jantscher.

7 nov. 2008

Une maison … deux générations

Il s’agit d’une maison construite en 1984 qui se trouve dans la ville de Marbach, en Allemagne. Les propriétaires ont voulu l’agrandir tout en lui donnant un air plus moderne. La conception d’une aile qui ne fait qu’une avec la première, en utilisant les mêmes revêtements, même couleur et même esprit fait qu’on ne peut plus différencier l’une de l’autre. L’ensemble étant le résultat d’une superposition et d’un mélange agréables…

D'autres blogs qi ont parlé de cette maison: ici.
Le site des architectes: ici.
La photo: © David Franck.

Spécial "Architectes"...

Après Cordula ( dont a parlé JFD dans Détours d'architecture) qui se demande pourquoi les architectes s'habillent en noir, voilà un architecte cette fois-ci qui invente une écriture "spéciale" pour les architectes. Pour ceux qui sont curieux de connaître la suite, une explication illustrée leur est donnée...

4 nov. 2008

Jusqu’au ciel...


En 1989, quand les japonais ont évoqué « Sky City 1000 », le gratte-ciel comportant une ville entière et étant la plus haute du monde, on a cru que ça faisait partie d’une douce et belle vision qui, probablement ne se réaliserait pas. On trouvait cette nouvelle dans tous les livres comme le résultat d’une imagination débordante d’un architecte qui, un jour a fait un beau rêve.

Depuis, les techniques ont bien avancé, l’ambition de certains pays émergeants est allée bien au-delà des quelques projets restés dans les tiroirs d’un architecte théoricien oublié ou dans quelque livre dont on se sert comme des exemples qui sortent de l’ordinaire dans les universités.

Les villes asiatiques restent bien en avance dans ce domaine, bien que d’autres les aient rejoint comme les pays du golfe persique ou même certains pays européens. On assiste à la naissance d’une nouvelle génération de gratte-ciel très loin de celle qu’on a connu à Chicago ou à Singapour.

Les nouvelles formes se succèdent, les nouvelles typologies aussi, celles qui deviennent « passives », « pivotantes », ou celles beaucoup plus complexes associant technologie, haute qualité environnementale et mixité des fonctions chose jusque-là inconnue dans ce genre de constructions.

La dernière née en Europe, après la fameuse « Tour Triangle » qui verra peut être le jour en France et qui reste au stade de projet aujourd’hui, c’est un gratte-ciel aussi monumental que le précédent, aussi imposant que ses confrères à travers le monde mais avec une particularité supplémentaire, celle d’être « modulable ».

Appelée « Sky Village », cette petite ville, conçue par les architectes MVRDV, s’élancera vers le ciel comme la flèche qui symbolise la capitale danoise et comportera sur une surface de 21688m² des appartements, des bureaux, des hôtels, même des parcs publics. Elle sera modulable et flexible, avec ses formes simples qui se rajoutent et s’empilent, cette nouvelle tour viendra s’ajouter à la longue liste des tours révolutionnaires symboles d’un nouveau mode de vie.

Finalement, on se demande, est-ce que l’évolution va s’arrêter là ou à l’image des villes spatiales d’un certain Yona Friedman la ville future va se tisser de plus en plus haut et de plus en plus loin jusqu’aux frontières de l’imaginaire ?

Pour plus d'informations sur le nouveau gratte-ciel de Copenhague, ainsi que ses photos, voir: ici.

2 nov. 2008

Un voyage vers l'histoire...

A l’image des bateaux à voiles « felouques » qui ont traversé le Nil, cette conception de l’architecte Jacques Rougerie nous ramène jusqu’aux profondeurs de l’histoire. Il s’agit d’une étude pour le musée sous-marin d’Alexandrie, carrefour de civilisations et mélange de cultures. Sur une surface de 22000m², le promeneur explorera toutes les annales d’un pays qui jadis comprenait deux des sept merveilles du monde antique…

D'autres blogs qui ont parlé de ce projet: ici.
Le site de l'architecte: ici.
La photo: © Jacques Rougerie.

En chantier?

Non, il ne s’agit pas cette fois-ci de la photo d’un nouveau chantier ni d’un immeuble en construction mais d’un bâtiment délaissé que j’ai pu voir récemment à Bar sur Seine, un petit village sur la route de Paris-Dijon. Une simple image qui montre cette construction ancienne dans tous ses détails, des matériaux devenus aujourd’hui « à la mode » , une ossature recherchée alors que le style ne l'est plus…